Un moment de célébration!

Message du Nouvel An du président, Dr Keith Adamson

L'adoption de l'acte autorisé de psychothérapie, un élément clé de la Loi sur les psychothérapeutes, représente une énorme victoire pour la profession - un cheminement de longue haleine qui s'est toutefois avéré gratifiant. La profession a dû vaincre de nombreux obstacles afin d'obtenir cette modification législative historique. Sous la direction de l'ATTSO, la récente campagne de mobilisation populaire démontre ce que nous pouvons faire à titre de profession lorsque nous nous donnons un but commun, que nous définissons bien notre stratégie de mise en œuvre, que notre objectif est clair et que nous sommes résolument déterminés à l'atteindre.

Notre profession devrait être fière - nous accomplissons des progrès considérables. Nous devons faire une pause et reconnaître l'importance de cette étape dans notre histoire à titre d'association et de profession. Cette réalisation marquante permet de reconnaître la grande valeur de nos compétences uniques en santé mentale et de leur conférer un caractère légitime, non seulement en matière de politique, mais de prestation des services dans les systèmes de santé et de santé mentale de la province.
 
Une association issue de la défense des droits 
L'ATTSO est issue de la défense des droits, tant ceux de la profession que ceux des clients que nous servons. Comme suite aux efforts persévérants et stratégiques de l'Association, la profession du travail social a été reconnue dans de nombreuses mesures législatives, initiatives provinciales et cadres stratégiques au cours des deux dernières décennies. Ces réussites ont été déterminantes pour que les voix des travailleuses et travailleurs sociaux et des clients que nous servons soient entendues.

Quand les gens demandent, « Quelle est la valeur de l'Association? Quelle est son utilité? », la réponse se trouve dans le pouvoir de la voix collective que l'Association met à profit afin d'obtenir des changements positifs. La question que je poserais est : « Sans l'Association, comment les voix des travailleuses et travailleurs sociaux auraient-elles pu se faire entendre? Ces réussites se seraient-elles réalisées? » Je soutiens que la profession ne se trouverait tout simplement pas où elle est aujourd'hui.

Que nous réserve l'avenir? 
L'adoption de l'acte autorisé de psychothérapie constitue une étape importante dans l'évolution de l'exercice de la profession, notamment en ce qui a trait au champ d'application, à la promotion de nos compétences et à la valorisation globale du travail social. Perdre l'accès au titre de « psychothérapeute » aurait représenté un recul considérable de la profession dans la province. Les effets se seraient répercutés au-delà des emplois et des débouchés pour les praticiennes et praticiens aux premières lignes du travail social. Ils auraient aussi porté atteinte à la valeur reconnue de nos compétences dans la prestation des services de santé mentale, et ce, tant comme membres d'équipes interdisciplinaires que comme défenseurs des services de santé mentale. Non seulement les clients auraient-ils potentiellement perdu des fournisseurs de soins, mais aussi le point de vue précieux et fort nécessaire que la profession du travail social apporte à la prestation des services de santé mentale en Ontario.

L'accès au titre de « psychothérapeute » ne permet pas seulement de reconnaître que la psychothérapie relève du champ d'application du travail social, mais bien que nous sommes des experts en santé mentale. Si la profession de travail social est appelée à jouer un rôle dans la façon dont les services de santé mentale sont mis en œuvre dans la province, si nous sommes appelés à défendre les droits des clients que nous servons, cette reconnaissance est indispensable.

Un tel succès s'accompagne d'une distinction qui favorisera la profession pendant des années, officialisant nos services et nos activités d'une façon qui ouvrira des débouchés pour la profession et avantagera le public. Défendre les droits de la profession du travail social signifie défendre les droits des clients que nous servons. Être reconnus par le gouvernement provincial comme des experts nous permettra de mieux défendre les enjeux que la plupart des travailleurs sociaux et des clients que nous servons ont à cœur, et à les défendre plus efficacement.
 
Regard vers l'avenir : Un appel à l'action collective concertée 
En ce début d'année, jetons un coup d'œil aux possibilités que nous offre l'avenir. Pensons à ce que nous pouvons accomplir par la mobilisation. Chaque travailleuse sociale et chaque travailleur social de la province profitera de cette réalisation monumentale pendant des années à venir, qu'ils le réalisent ou non. Les membres de l'ATTSO continuent de faire progresser la profession, bon nombre dans notre champ d'activité ne voyant pas les défis que nous devons affronter ou ce qu'ils auraient pu perdre sans votre engagement. Considérant tout ce que nous avons accompli avec un peu plus de 5 000 membres, imaginez ce que nous pourrions faire, à titre de profession, si les quelque 17 000 travailleuses et travailleurs sociaux inscrits étaient membres de l'ATTSO. Pensez à ce que le travail social pourrait être dans trois, cinq et même dix ans si nous poursuivions nos efforts à faire adopter des changements qui importent.

Nous devons élever notre voix collective. Il reste beaucoup de travail à faire, et nous sommes impatients de nous y mettre ensemble.

Je vous invite à diffuser ce message à grande échelle, auprès du corps étudiant, des dirigeants et des universitaires en travail social, et auprès des travailleurs sociaux qui ne sont pas membres de l'ATTSO. Chaque membre de la profession et chaque future génération de travailleurs sociaux doit être au courant du plaidoyer que livre l'Association au nom de la profession.
  
Cordialement,
Dr Keith Adamson, MSS, TSI, PhD
Président de l'ATTSO
À propos de l'ATTSO
 
L'ATTSO est la voix du travail social en Ontario. L'ATTSO est une association provinciale volontaire sans but lucratif qui représente approximativement 5 200 travailleuses et travailleurs sociaux. Tous ses membres en exercice sont titulaires d'un diplôme universitaire en travail social, soit d'un baccalauréat, d'une maîtrise ou d'un doctorat. L'ATTSO est le porte-parole des travailleuses et travailleurs sociaux et elle œuvre en leur nom en préconisant l'amélioration des politiques et des programmes sociaux qui touchent directement l'exercice du travail social et les groupes de clients à qui leurs services s'adressent.